SFR Presse
Le Figaro
22 mai 2019

John Walker Lindh, le « taliban américain », sort de prison

Condamné à vingt ans de prison, il jouit d’une libération anticipée mais n’a pas abandonné ses idées radicales.

Philippe Gélie

2 min

Philippe Gélie
Philippe Gélie

ÉTATS-UNIS Sa figure hirsute et hagarde était apparue en décembre 2001, quelques semaines après les attentats du 11 Septembre, flanquée du titre : « Le ­taliban américain ». John Walker Lindh, 20 ans à l’époque, 38 aujourd’hui, avait été capturé en Afghanistan avec un groupe de combattants islamistes. ­Devenu « le détenu 001 de la guerre an­titerroriste », il doit sortir de prison ce jeudi, avec t

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :