SFR Presse
L'Équipe
1 septembre 2019

Libérée de son bonnet dʼAhn

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL QUENTIN MOYNET

2 min

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL QUENTIN MOYNET
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL QUENTIN MOYNET

Ses parents la poussaient à arrêter le tennis après des années de galère, la voilà en deuxième semaine de l'US Open. À vingt-sept ans, Kristie Ahn vit son rêve américain à domicile. NEW YORK – Elle termina momifiée, jambe gauche et bras droit largement recouverts de straps, mais Kristie Ahn en redemandait. « Faites-moi jouer en simple, en double et même en triple si vous voulez », lança-t-elle au

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème