SFR Presse
Nice Matin
22 octobre 2019

Les pluies intenses et le gel les deux grands facteurs à risque

G. L.

1 min

G. L.
G. L.

Quand on doit veiller à un secteur comme celui des Alpes-Maritimes, particulièrement sujet aux éboulements, on garde toujours un œil sur la météo. C’est le cas au conseil départemental des Alpes-Maritimes qui dépense, chaque année, entre 2 et 4 millions d’euros en prévention et en réparation des dégâts. Un chiffre qui varie en fonction des intempéries. L’an dernier, une centaine d’événements ont é

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :