SFR Presse
Sciences et Avenir
25 avril 2019

La première extinction due au réchauffement climatique

1 min

BIODIVERSITÉ Melomys rubicola, petit rongeur endémique de Bramble Cay, une langue de sable entre l'Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, n'est plus. C'est la première victime officielle supposée du changement climatique. L'animal a été aperçu pour la dernière fois en 2009. En cause, la montée des eaux qui submerge de plus en plus souvent cet îlot de 4 hectares. H. R.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :