SFR Presse
Le Figaro
18 septembre 2019

Une vie façon kaléidoscope

OLIVIER ROLIN  L’auteur plonge dans le flux de sa vie, qu’il saisit à travers ses voyages et rencontres. Virtuose.

Patrick Grainville

2 min

DENTRÉE de jeu, Olivier Rolin précise qu’il n’entend pas écrire ses souvenirs ou ses Mémoires, ni camper son profil d’éternité. Même s’il admire Chateaubriand. Il se sent plus proche de Choses vues de Victor Hugo. Il plonge dans le flux de sa vie, comme au petit bonheur, au fil des correspondances, adepte d’un simultanéisme ­digne du Cendrars de Prose du Transsibérien. Il embrasse « le chatoiement

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :