SFR Presse
L'Équipe
27 mai 2019

Il faut avoir un œil sur Hurkacz

J.Re.

1 min

Déjà parce que, lui, Hubert Hurkacz, il ferme les yeux quand il frappe la balle, quel que soit le coup. Regardez voir, c’est amusant. Heureusement pour lui, cette spécificité oculaire ne l’empêche pas d’avoir pris les informations nécessaires à une frappe de balle efficace dans les centièmes de seconde qui précèdent la descente des paupières ; ni d’être devenu une valeur montante du tennis mondial

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :