SFR Presse
Libération
7 février 2019

«Un portrait extrêmement caricatural»

Emmanuelle Cosse, sa compagne, et l’ancienne ministre Dominique Voynet ont insisté sur leur ignorance des faits et présenté un autre Denis Baupin.

3 min

Jeudi, 14 h 20 : Emmanuelle Cosse sort de l’ascenseur. Les caméras s’allument. L’épouse de Denis Baupin slalome, esquive. Elle réserve ses mots à la justice. Dans les couloirs, l’ex-secrétaire nationale d’EE-LV croise des anciens copains. Il n’y a pas si longtemps, c’était «Emma». Aujourd’hui, ils regardent tous ailleurs. Dans la salle d’audience, elle s’installe près des témoins qui défendent sa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :