SFR Presse
Corse Matin
14 juin 2019

"Ce n’était pas pour me moquer !"

J.T.

2 min

J.T.
J.T.

Mercredi soir, dans la zone mixte de l’Allianz Riviera à Nice, Marion Torrent était encore un peu essoufflée, le visage marqué par l’effort et la cuisse torturée par les traces de crampons d’Ingrid Syrstad Engen. Ainsi, après avoir salué la prestation collective de ses partenaires, et notamment leur réaction après l’égalisation norvégienne, et le soutien capital des 34 872 spectateurs (lire aussi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :