SFR Presse
Libération
16 octobre 2018

Marc Fesneau, un Modem pour recentrer le débat avec le Parlement

Plutôt pressenti à l’Agriculture, l’élu du Loir-et-Cher, réputé pour son sens de la conciliation, hérite du portefeuille de Castaner. Candidat au perchoir en septembre, il avait obtenu 86 voix.

2 min

Comme à son habitude, Marc Fesneau va user d’autodérision et d’humour pour pimenter son entrée au gouvernement. «Je fais partie du quota obligatoire de rouquins. Nous ne sommes que deux à l’Assemblée nationale», avait-il déclaré par le passé. Il est devenu mardi le troisième ministre centriste du nouveau gouvernement Philippe, en charge des Relations avec le Parlement. Un fauteuil ministériel que

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :