SFR Presse
Le Figaro
3 décembre 2019

Une petite sieste pour mieux travailler

Rares sont encore les entreprises où s’assoupir après le déjeuner est admis. Et pourtant…

de Lestapis, Henri

3 min

de Lestapis, Henri
de Lestapis, Henri

BIEN ÊTRE Cadre dans une banque, sous le sceau de l’anonymat, Alix témoigne. « Tous les jours après le déjeuner, raconte-t-elle, je m’enferme dans les toilettes, je m’assieds et je pique un petit roupillon de dix minutes. Je ne me suis jamais fait griller. » Ce serait plus simple si la sieste était de mise dans son entreprise… On en est encore loin. D’une part, car il n’est pas donné à toutes d’a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :