SFR Presse
Corse Matin
27 septembre 2019

L’esthète franchouillard

S.Ma.

2 min

"Ce ne sont pas des bovins, ce sont des chefs-d’œuvre !" s’était-il exclamé en 2005, lors de l’une de ses rituelles et interminables visites au Salon de l’Agriculture. Tapeur patenté de culs de vaches, buveur invétéré de Corona, dévoreur pantagruélique de charcutaille (son amour pour la tête de veau a remis à la mode cette recette désuète), Chirac appréciait, en tout, l’art de vivre. Qu’il soit ag

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :