SFR Presse
Le Figaro
26 juin 2020

Des stages en attendant les courses

Jean-Julien Ezvan

2 min

DÉBUT AVRIL, à la recherche d’un horizon, le peloton exposait ses différences. Entraînement sur rouleaux en France, en plein air en Belgique ou aux Pays-Bas. « On avait bien conscience qu’il fallait que les coureurs puissent rouler, entre quatre et six semaines d’entraînement sur route et qu’il fallait ensuite deux, trois, quatre semaines avec une, deux, trois quatre courses. Le Tour part plus ta

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :