SFR Presse
Le Figaro
7 décembre 2018

« La Dame aux camélias » ne trahit jamais

DANSE Le ballet de John Neumeier retrouve la scène et les danseurs du Palais Garnier. Indémodable.

Ariane Bavelier

2 min

Àchaque reprise, c’est la même chose. On est saisi par l’affinité naturelle qui unit La Dame aux Camélias de John Neumeier au Palais Garnier. Il suffit de voir les bords de scène couverts de tapis d’Orient, le piano dans un coin, les fauteuils rouges capitonnés renversés ou stockés sous un drap et le lutrin doré sur lequel est posée l’affiche de la vente aux enchères de Marguerite Gautier, le 16 m

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :