SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Ajaccio révèle une Venise artistique inconnue

CHRONIQUE Au XVIIe siècle, la Sérénissime fut le théâtre de toutes les violences et des passions les plus noires. Le Palais Fesch le présente en majesté.

Adrien Goetz

2 min

Adrien Goetz
Adrien Goetz

Pourquoi le XVIIe est-il le siècle le moins aimé de l’histoire de Venise, coincé entre la gloire de Titien et Tintoret au XVIe et le triomphe de Canaletto et de Guardi au XVIIIe ? La tradition de l’histoire de l’art a décrit depuis toujours cette période comme le triomphe de Rome, de Naples ou de Bologne. Venise reste dans l’ombre, victime de la peste de 1630. De cette période obscure émergent à p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :