SFR Presse
Le Parisien
5 janvier 2019

Violence conjugale : victime et responsable ?

Paraplégique après avoir été défenestrée par un conjoint violent au Mans (Sarthe) en 2013, une femme s’est vu refuser l’indemnisation maximale. La justice estime qu’elle n’aurait pas dû rentrer chez elle.

Guillaume Frouin À Nantes

3 min

Les avocats d’une jeune femme devenue paraplégique après avoir été défenestrée par son compagnon, en août 2013 au Mans (Sarthe), sont outrés. Le parquet vient de leur faire savoir qu’il allait demander à la cour d’appel d’Angers (Maine-et-Loire), lors d’une audience prévue le 27 mai, d’ordonner un partage de responsabilité entre leur cliente et son agresseur. Aïda* avait eu le tort, selon le procu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :