SFR Presse
Sud Ouest
8 décembre 2018

« Il sera plus compliqué de répondre à la haine »

1 min

AGNÈS BUZYN « Ce sera très simple pour nous de travailler, d’entendre les revendications, les désespoirs qu’il y a sur le territoire, pour essayer d’y répondre concrètement, a assuré la ministre de la Santé, sur CNews. Mais sur des haines pour ce que l’on est, c’est beaucoup plus compliqué ». Selon elle, certaines personnes « ne souhaitent pas sortir de la crise et ont envie du chaos ».

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :