SFR Presse
Sciences et Avenir
30 avril 2020

Bientôt, les visioconférences seront plus fluides

1 min

NUMÉRIQUE Sur Internet, la voix s'accommode mal de la transmission de données en « paquets » : des mots sont parfois perdus, incomplets ou inintelligibles. D'où WaveNetEQ, un réseau de neurones que Google associe à son application Duo. Il remplit artificiellement les manques, en produisant des sons d'après la façon de parler du locuteur. Il a été entraîné à partir de 100 voix humaines parlant 48 l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :