SFR Presse
Le Figaro
9 septembre 2018

Irak : calme à Bassora, mais al-Abadi en danger

Georges Malbrunot

1 min

Dimanche, le couvre-feu a été levé à Bassora, dans le sud de l’Irak, théâtre depuis cinq jours de manifestations meurtrières au cours desquelles des bâtiments gouvernementaux ont été saccagés et 12 personnes tuées. Le consulat d’Iran a été incendié vendredi soir. Les protestataires dénoncent la corruption qui gangrène la vie politique. Samedi, le Parlement s’est réuni en urgence à Bagdad. Le premi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :