SFR Presse

Pas de dispense de peine pour le policier

1 min

SAINT-DENIS. Le 14 mars dernier, un policier du commissariat du Chaudron était jugé en appel pour "usage d'une attestation ou d'un certificat inexact". En juillet 2016, il avait présenté à son supérieur un certificat médical de complaisance pour rester une semaine de plus en métropole auprès de son épouse suivie pour un cancer à l'hôpital. Son responsable, avec lequel il était en conflit, a signal

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :