SFR Presse
Le Figaro
5 août 2019

Une GPA dans « Plus belle la vie » suscite la polémique

Des associations féministes ont saisi le CSA pour dénoncer une « banalisation » du recours à une mère porteuse, une pratique interdite en France.

Agnès Leclair

2 min

Agnès Leclair
Agnès Leclair

FAMILLE La mise en scène d’une gestation pour autrui (GPA) dans le feuilleton Plus belle la vie suscite la colère d’associations féministes. Alors que cette pratique est prohibée en France, la série, qui réunit tous les jours 4 à 5 millions de téléspectateurs, valorise-t-elle la fraude à la loi ? Une dizaine d’associations, dont l’Amicale du nid, la coordination nationale d’Osez le féminisme! ou e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :