SFR Presse
Libération
19 septembre 2019

A Toronto, Netflix se la joue indé

Lors du plus grand festival de cinéma nord-américain, qui s’est achevé dimanche, la plateforme a voulu afficher une bonne santé en présentant de nombreux films. Mais n’a pas dupé ses concurrents sur ses difficultés.

5 min

«Netflix et Amazon sont vraiment influents quand il s’agit de donner accès aux films à de larges publics, des films indiens peuvent être ainsi vus dans 190 pays», déclarait Cameron Bailey, codirecteur du festival de Toronto, lors d’un panel le 6 septembre sur les mutations du rôle des festivals lors du grand raout cinématographique canadien. La messe était dite, le lieu déterminant : le Toronto In

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :