SFR Presse
Var Matin
22 mai 2019

Panis en transe

2 min

Sans doute trouve-t-il le plafond trop gris, le décor trop sombre. Quelques semaines avant de souffler sa trentième bougie, du haut de ses 39 Grands Prix, Olivier Panis se sent ainsi soudainement pressé d’égayer la fresque de la 54 e édition. À l’aube du dimanche 19 mai 1996, personne n’oserait miser un sou sur la Ligier JS 43-Mugen Honda positionnée dans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème