SFR Presse
Le Figaro
31 mai 2019

Face au coup de sang de son principal client, Mexico cherche l’apaisement

Alix Hardy

2 min

Au Mexique, le président Andrés Manuel Lopez Obrador a choisi de temporiser face à l’annonce « désastreuse » de son homologue américain. Dans une lettre adressée à Donald Trump, il a assuré qu’il ne « cherchait pas la confrontation » et a appelé le président américain à « d’autres choix que les taxes et les mesures coercitives », rappelant que « le Mexique n’était pas resté les bras croisés face

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :