SFR Presse
Le Figaro
18 juin 2020

Peter Moskos : « En Amérique, l’obsession raciale cache un problème plus large »

Ancien officier de police à Baltimore et professeur au John Jay College of Criminal Justice, l’universitaire new-yorkais a été très choqué par l’affaire Floyd, mais il met en garde contre les « tabous » du débat sur les violences policières, qui masquent les gigantesques problèmes de violence et de pauvreté des ghettos noirs.

Laure Mandeville

6 min

Laure Mandeville
Laure Mandeville

LE FIGARO. - Vous êtes un ancien officier de police et un universitaire spécialisé sur les questions policières. Quelle a été votre réaction quand vous avez vu la vidéo de Derek Chauvin, le genou posé sur le cou de George Floyd pendant huit longues minutes qui ont mené à sa mort ? Peter MOSKOS. - C’était très difficile à regarder. Ma première réaction, d’ordinaire, quand je regarde ce type de vid

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :