SFR Presse
Libération
7 août 2018

Japon Une école a baissé les notes des candidates

1 min

Après les accusations de la presse la semaine dernière, la Tokyo Medical University a reconnu mardi avoir abaissé les notes des femmes pour que le nombre d’étudiantes admises ne dépasse pas 30 % des effectifs. Son directeur a présenté ses excuses et assuré que ces pratiques, vieilles de plusieurs années, ne se reproduiraient plus.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :