SFR Presse
Le Figaro
19 novembre 2018

Le Défenseur des droits veut interdire la fessée

Son rapport souligne les effets néfastes des violences éducatives. Jusqu’à présent, cette proposition n’a pas fait consensus.

Agnès Leclair

3 min

1 like

Agnès Leclair
Agnès Leclair

FAMILLE Interdire la fessée ? L’idée n’a jusqu’à présent jamais réussi à aboutir en France. À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, appelle une nouvelle fois à inscrire la prohibition de tous les châtiments corporels dans la loi, dans un contexte un peu différent. Cette recommandation de son rapport 2018, axé sur le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :