SFR Presse
Libération
7 août 2018

Alex Jones : le complotiste américain débranché, sauf par Twitter

2 min

Apple, Facebook, YouTube, Spotify et même… YouPorn. Toutes ces plateformes ont ces derniers jours retiré de leurs sites les contenus de l’animateur américain Alex Jones (lire Libération de samedi et dimmanche). Adepte des plus folles théories complotistes, cette figure de proue de l’extrême droite aux Etats-Unis anime depuis les années 2000 diverses émissions, à la fois sur son site, InfoWars, et

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :