SFR Presse
Lire
29 novembre 2018

CRISE DES VOCATIONS

PHILIPPE DELERM

2 min

PHILIPPE DELERM
PHILIPPE DELERM

Il est des mots, des expressions qui, au fil du temps, s’emploient de plus en plus sous une forme négative. On dit rarement de quelqu’un qu’il a fait son deuil. On entend beaucoup plus souvent : « il n’a pas fait son deuil ». Il en est ainsi, de façon beaucoup plus radicale, pour le mot vocation. Quand j’étais enfant, j’allais à la messe. À la fin, le curé disait parfois : « Messe pour les vocatio

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :