SFR Presse
Sciences et Avenir
25 septembre 2019

Des cellules « endormies » sont responsables des récidives de cancer

1 min

ONCOLOGIE La rechute du cancer du sein -- qui concerne environ 30 % des patientes -- est due à des cellules cancéreuses qui, ayant résisté au traitement, demeurent « au repos » dans l'organisme, viennent d'établir des médecins de l'Imperial College de Londres (Royaume-Uni). Elles peuvent se réveiller des années plus tard, ou se déplacer et contaminer d'autres organes. N. G.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :