SFR Presse
La Croix
17 mars 2019

Ame russe et lumière italienne

Emmanuelle Giuliani

2 min

Salle Cortot à Paris, le Centre de musique de chambre fondé par le violoncelliste Jérôme Pernoo fait revivre l’amitié esthétique entre Tchaïkovski et une mécène fervente. Il était une fois une riche veuve russe, la baronne Nadejda von Meck. Elle découvrit la musique de Tchaïkovski en 1876 et, prise de passion pour son irrésistible lyrisme, dédia une partie de sa fortune à soutenir le compositeur.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :