SFR Presse
L'Express
25 septembre 2018

Ian Griffiths, un Anglais en Italie

LYDIA BACRIE

3 min

LYDIA BACRIE
LYDIA BACRIE

Il a rejoint les ateliers de Max Mara en Italie à seulement 21 ans, après une jeunesse passée dans les clubs de Manchester. Trente ans plus tard, on le rencontre dans son bureau – parfait repaire d’esthète – et on tombe d’emblée sous le charme de son italien parfait. Ian Griffiths nous explique toutefois que son assimilation a des limites : pour rien au monde, il ne renoncerait à ses costumes sur

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :