SFR Presse
Le Figaro
6 juillet 2018

À Aix, « L’Ange de feu » vacille

LYRIQUE   Monté avec efficacité, l’opéra de Prokofiev est servi par un Orchestre de Paris presque trop beau.

Christian Merlin

2 min

Katie Mitchell s’est fait connaître par ses décors constitués de maisons vues en coupe dans le sens de la hauteur et de la largeur. Au Festival d’Aix-en-Provence 2018, elle y a renoncé pour le décor unique de sa sinistre Ariane à Naxos, utilisé latéralement selon la seule opposition entre cour et jardin. Mais qu’à cela ne tienne : la maison en coupe, on l’a eue, le lendemain, pour L’Ange de feu d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :