SFR Presse
Le Télégramme
26 octobre 2018

Le sous-marinier poignardé par son collègue ne touchera pas ses 1,2 M€

Guillaume Frouin (PressPepper)

2 min

La cour administrative d’appel de Nantes a dédouané pour un vice de forme le ministère de la Défense, à qui un ancien employé de cuisine de l’escadrille des sous-marins lanceurs d’engins (SNLE) de Brest demandait 1,2 million d’euros de dédommagements pour les graves blessures qu’il avait subies en 2006. Un habitant de Ploudalmézeau (Finistère), âgé aujourd’hui de 35 ans, avait reçu deux coups de c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :