SFR Presse

La défense dénonce "une enquête à charge" et un "mille-feuilles de faussetés"

1 min

S' ils ont été quatre à intervenir, les avocats de la défense ont su rester brefs et concis dans leur plaidoirie. Me Lionel Moroni s'est d'abord étonné du traitement judiciaire et médiatique de son client. "Un traitement similaire à ce que l'on voit dans les affaires de grand banditisme à Marseille !", s'est-il plaint tout en déplorant que le secret de l'enquête n'ait pas été respecté, vu la couve

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :