SFR Presse
Le Figaro
15 octobre 2019

Détection de la radicalisation à l’université : un sujet délicat

Marie-Estelle Pech

2 min

DANS SON DISCOURS d’hommage aux policiers tués à la Préfecture de police de Paris, Emmanuel Macron avait appelé la semaine dernière à la « vigilance » contre l’« hydre islamiste ». La demande d’alerte sur les « signaux faibles » de la radicalisation islamiste, relayée par le gouvernement, n’est pas simple à accomplir sur le terrain, surtout dans le milieu universitaire, très attaché à sa liberté.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :