SFR Presse
Le Figaro
11 août 2019

Mineurs étrangers : les élus locaux sonnent l’alarme

Les conseils départementaux, en première ligne pour assurer l’accueil, manquent de moyens notamment financiers face aux flux croissants de jeunes migrants.

N/A

1 min

Des élus volontaires, mais désemparés. Ce sentiment est largement partagé au sein des collectivités départementales, qui ont en charge l’accueil des « mineurs non accompagnés » (MNA), jeunes migrants qui se trouvent sur le sol français sans leurs représentants légaux. Contraints de gérer les conséquences logistiques et financières d’un problème dont ils ne voient pas l’issue, de nombreux élus dre

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :