SFR Presse
La Dépêche du Midi
29 octobre 2019

Main arrachée à Bordeaux : l’IGPN et le parquet désavoués

1 min

Le parquet général de Bordeaux à ouvert hier une information judiciaire pour « mutilation volontaire » au sujet d’Antoine Boudinet, un jeune Bayonnais qui avait eu la main droite arrachée en marge d’une manifestation des Gilets jaunes à Bordeaux. En cause : les grenades lacrymogènes GLI F4.Le parquet de Bordeaux avait d’abord classé sans suite la plainte du jeune homme, estimant « que l’on n’a pas

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :