SFR Presse
L'Indépendant
11 novembre 2018

La croix de bois

2 min

lieux du souvenir Ils n’étaient pas les plus malheureux, ceux dont le corps avait résisté au fracas de la guerre. Parmi les Usapistes, Joseph Couffe, plus vieux d’un an que Giral, dont la dépouille n’a jamais été retrouvée, est décrit comme « celui qui n’est pas revenu », comme le détaille Hélène Legrais. D’abord inhumé en Champagne (photo ci-dessus), le corps de Giral regagne sa Catalogne à l’hiv

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :