SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Manent : « La vie et l’œuvre de Soljenitsyne nous encouragent et nous éclairent »

Disciple de Raymond Aron, dont il fut l’assistant au Collège de France, directeur d’études honoraire à l’École des hautes études en sciences sociales, Pierre Manent occupe une place éminente dans le paysage intellectuel français. Il s’est en particulier consacré à l’étude des formes politiques - tribu, cité, empire, nation - et à l’histoire politique, intellectuelle et religieuse de l’Occident. Plusieurs de ses ouvrages, tels « Histoire intellectuelle du libéralisme » et « Les Métamorphoses de la cité », sont des classiques. Admirateur de Soljenitsyne, Pierre Manent a participé, ainsi que d’autres intellectuels de premier plan, à l’important et ambitieux colloque organisé à l’Institut et à la Sorbonne sur l’auteur de « L’Archipel du Goulag », du 19 au 21 novembre. Il a bien voulu répondre au « Figaro » et permettre ainsi à nos lecteurs de découvrir le suc de la remarquable communication qu’il a prononcée lors du colloque.

Guillaume Perrault

7 min

2 likes

Guillaume Perrault
Guillaume Perrault

LE FIGARO. - Quelles premières impressions la découverte d’Alexandre Soljenitsyne a-t-elle provoquées chez vous ? Pierre MANENT. - L’admiration la plus sincère ne dispense pas d’une connaissance approfondie des œuvres, qui me manque, et dont témoignent les spécialistes que nous avons entendus au cours du colloque organisé à l’Institut et à la Sorbonne à l’occasion du centenaire de la naissance d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :