SFR Presse

Rongée par le "cancer de la souffrance"

JNF

2 min

SAINT-PIERRE. Il est parfois des présidents de correctionnelle qui cherchent à cerner la personnalité profonde d'un-e prévenu-e, afin de rechercher les causes du passage à l'acte, qui lui vaut de se retrouver à la barre. Avant de juger, avant de réprimer, il est humain et judicieux de comprendre. C'est ce à quoi se sont attachés le président Bergeron et les deux assesseurs, hier à l'audience de co

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :