SFR Presse
Le Figaro
18 septembre 2019

Six défis à relever pour succéder à l’omniprésent Guillaume Pepy

Avec la fin programmée du mandat de Guillaume Pepy se prépare le départ d’un patron de la SNCF aux allures de « super-héros », omniprésent sur les chaînes de télé et de radio pour vendre le train écologique, les nouvelles mobilités, ou encore les bienfaits de la concurrence dans le ferroviaire… Jean-Pierre Farandou, le futur président du groupe, devra commencer par tourner la page de l’ère Pepy. Il aura ensuite à gérer des chantiers géants. Certains sont liés à la réforme ferroviaire, qui se mettra en place en janvier 2020 ; les autres consistent « seulement » à faire fonctionner la machine SNCF avec ses 270 000 salariés dont 130 000 cheminots pour transporter 14 millions de voyageurs en France et dans les pays où le groupe est présent.

Valérie Collet

4 min

Valérie Collet
Valérie Collet

Imposer son propre style en interne et en externe En douze ans à la tête du groupe SNCF, Guillaume Pepy a profondément imprimé sa marque, à la fois dans l’entreprise et en dehors. Sa personnalité se reflète dans la physionomie du groupe public. La SNCF, c’est lui ! Friand des voyages éclair - en avion ! - sur tous les continents, il a mis l’accent sur la stratégie internationale de la SNCF, qui p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :