SFR Presse
Libération
9 décembre 2018

Gilets jaunes : soupçons d’ingérence en réseaux

Des comptes Twitter étrangers semblent vouloir attiser le feu des gilets jaunes. Sur leur origine, les analyses divergent.

3 min

Le mouvement des gilets jaunes crée de drôles d’attelages. Samedi, dans les rues de Paris, des drapeaux français côtoyaient des étendards rouges et noirs. Sur Twitter, beaucoup moins utilisé par les gilets jaunes que Facebook, c’est pareil, en pire. Un «bal des fous», selon un chercheur français en cybersécurité. Baptiste Robert, qui a étudié près de 250 000 tweets envoyés depuis mardi, en anglais

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :