SFR Presse

Alcool au volant : quelques gouttes de tolérance en plus

Sécurité routière La justice admet qu’il peut y avoir de petites marges d’erreur en faveur des conducteurs pris en faute. Un mauvais signal, selon les associations.

Émilie Torgemen

2 min

Émilie Torgemen
Émilie Torgemen

« C’est un coup de tonnerre », affirme M e Rémy Josseaume, spécialiste du droit routier. A la suite d’une affaire qu’il défendait, la Cour de cassation vient de changer le droit routier en le rendant un peu moins sévère pour la conduite sous l’emprise de l’alcool. Dans un arrêté publié mardi, la plus haute juridiction ­administrative vient d’imposer l’application de marges d’erreur qua

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :