SFR Presse
Sud Ouest
4 octobre 2018

L’État condamné pour l’accueil des harkis

1 min

JUSTICE C’est une première, l’État indemnisera le fils d’un supplétif de l’armée française en Algérie « La responsabilité pour faute de l’État doit être engagée à raison des conditions de vie indignes réservées à l’intéressé » dans les camps dits « de transit et de reclassement » où les harkis sont arrivés dans les années 1960 et 1970, a indiqué le Conseil d’État dans une décision transmise hier.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :