SFR Presse
Le Figaro
25 novembre 2019

Uber à nouveau banni de Londres

L’autorité des transports de la ville pointe des failles de sécurité. La plateforme, déjà en sursis, fait encore appel.

Mathilde Visseyrias

2 min

Mathilde Visseyrias
Mathilde Visseyrias

TRANSPORTS Londres continue de lutter contre l’ubérisation de son économie. Après avoir limité la location d’appartements sur Air­bnb à 90 jours par an, la capitale britannique veut purement et simplement se passer des services d’Uber. La mesure, radicale, est prise par Transport for London (TfL). L’autorité publique chargée de contrôler les transports de Londres a estimé, ce lundi, que la platef

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :