SFR Presse

Trois arbitres, un suspect : le casse-tête de l’affaire

3 min

2 likes

IMBROGLIO Comment une décision rendue à l’unanimité peut-elle être reprochée à un seul ? Surtout quand les autres ne la désavouent pas… En apparence, l’affaire est simple. La sentence arbitrale rendue le 7 juillet 2008 en faveur de Bernard Tapie aurait été entachée de manœuvres frauduleuses impliquant principalement l’un des trois arbitres : l’ancien magistrat Pierre Estoup. Pourquoi lui ? Parce q

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :