SFR Presse
L'Union
3 octobre 2018

Sans Sauret à Andrézieux

1 min

Passé la déception d’une première victoire qui lui tendait les bras, samedi soir face à Sorgues (71-75), Grégoire Pastrès retenait surtout le contraste saisissant entre deux périodes. « Le ballon circulait bien durant la première, c’était cohérent. Puis, on s’est arrêté de jouer. À la vidéo, c’est criant, on a fait dix-sept passes pour quinze attaques dans le troisième quart. Comment gagner dans c

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :