SFR Presse
Pianiste
22 juin 2019

LE GRAND FREIRE

Par Alain Lompech

8 min

Par Alain Lompech
Par Alain Lompech

LOIN DES PROJECTEURS, NELSON FREIRE OBSERVE LE MONDE, DANS UN SOUCI CONSTANT D’EXCELLENCE. POUR LUI, SERVIR LA MUSIQUE NE SIGNIFIE PAS L’INTERPRÉTER, MAIS LA RÉINVENTER À CHAQUE INSTANT. Serait-il normand ou picard que Nelson Freire serait surnommé « le taiseux ». Absorbé dans un songe qui le protège d’un monde extérieur qu’il ne fuit pas, mais dont il se protège en vivant à l’écart de la ville, s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème