SFR Presse
Corse Matin
27 septembre 2018

Un avocat ajaccien comme interprète

I. L.

1 min

Les interprètes en langue polonaise sont rares. En Corse, un seul est agréé devant les tribunaux de l’île. Il se trouve qu’il n’a aucune difficulté à jongler avec les termes juridiques d’une langue à l’autre et ne se sent pas du tout dépaysé dans la salle d’audience du tribunal de grande instance d’Ajaccio. La plupart du temps, celui qui, le temps d’un procès est appelé "M. l’interprète" est Me Mi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :