SFR Presse
Challenges
13 novembre 2019

Mauvaise semaine

1 min

Giuseppe Bono accumule les ennuis Fincantieri, qu’il dirige, est visé par la justice italienne. Des perquisitions ont conduit à la mise en examen, pour exploitation systématique de travailleurs étrangers, de 34 personnes dans le groupe et chez des sous-traitants. Candidat au rachat des Chantiers de l’Atlantique, Fincantieri fait aussi l’objet d’une enquête approfondie de la Commission européenne d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :